Museum de Toulouse – 3D Jenny Haniver

Une Jenny Haniver est un monstre marin inventé, qui était autrefois fabriqué par les marins pour s’amuser et faire peur aux gens.

Pour faire une Jenny Haniver, on découpe une raie séchée, pour la faire ressembler à un monstre ou un démon. La raie a les yeux placés sur le dessus de la tête, et les narines sur le dessous, à côté de la bouche. Correctement découpée, une raie ressemblera à un monstre, les narines ayant l’air d’être les yeux.

Il s’agit donc d’un canular, car les marins qui fabriquaient des Jenny Haniver ne disaient pas qu’ils les avaient fabriquées, ils disaient qu’il s’agissait de vrais monstres marins qu’ils avaient trouvés, échoués sur les plages… Du coup, les gens ont longtemps cru que les Jenny Haniver existaient pour de vrai…

Le nom de « Jenny Haniver » viendrait peut-être du français Jeune d’Anvers, les Jenny Haniver étant originaires de Mer du Nord. Plus tard, ce nom est devenu, en anglais Jenny Haniver.

Une acquisition 3D volumétrique très haute définition sur le dernier microtomographe rayons X « Phoenix Xray Nanotom » appartenant à la Fédération de Recherche FERMaT FR3089 a été réalisée au Laboratoire CIRIMAT UMR CNRS 5085 (Centre Inter-universitaire de Recherche et d’Ingénierie des Matériaux). Les résultats seront présentés lors d’une  prochaine exposition au Museum de Toulouse. La Jenny Haniver étant un petit objet (environ 5 cm), il était nécessaire d’utiliser un équipement de pointe permettant l’obtention d’images de très grande résolution spatiale de l’ordre de 0,032 mm (soit 32 microns). Il est ainsi possible de distinguer l’ensemble des cartilages ou encore les plus fines structures qui composent la Jenny Haniver.